Formations invitées en résidence

16 - 30 juillet 2017

L'orchestre des Musicales de Grillon : La Filature Orchestra

A l'instar de la saison estivale 2016, les Musicales de Grillon recevront en résidence cette année, du 25 au 30 juillet 2017, une quinzaine de jeunes musiciens provenant des C.N.S.M.D. de Lyon et Paris. Ils se produiront lors des concerts de fin de session des Musicales de Grillon les 28 et 29 juillet 2017.

La Filature est un orchestre créé par le célèbre violoncelliste : Fabrice BIHAN. Cet ensemble sera dirigé par Jacques SAINT-YVES, directeur musical, lors de leur séjour en résidence. Cet orchestre fonctionne sous forme de résidence dont les projets peuvent concerner un effectif de 1 à 40 musiciens, en prenant le temps d'un travail de recherche, de transmission, de rencontres. Parmi les récents projets figurent notamment «Beethoven Focus» (recherche autour des cahiers de conversation et enregistrement en concert de l'intégrale des quatuors), «Lili passion» (création d'une forme de théâtre musical autour de la compositrice Lili Boulanger), «Cabaret Brahms» (forme nomade et populaire permettant l'accès à tous les publics)…

Fabrice BIHAN

Fabrice BIHAN est avant tout passionné par l’expression des différents styles musicaux. Partageant son temps entre l’activité de concertiste, la composition et une recherche artistique dépassant le cadre musical, il fait principalement partie depuis 2011 du quatuor Debussy. Lauréat des fondations Déclics (« Nouveaux interprètes » radio France/AFAA), de la fondation Hewlett Packard « Musiciens de demain » Fabrice Bihan mène une carrière internationale.

En 2006, il fonde l’ensemble Ricercare fonctionnant comme une compagnie sous forme de résidences. Fabrice BIHAN conçoit et dirige un spectacle intitulé "La nuit transfigurée" (création en Mai 2008). Avec l’accordéoniste Philippe BOURLOIS, il se produit en duo alliant musique contemporaine, musique populaire et improvisation. Ils jouent notamment les Sept Dernières Paroles de S. Gubaidulina pour accordéon, violoncelle et orchestre. Avec Ayako TANAKA (violon) et Arnaud THORETTE (alto), il forme le trio Arte.

Il collabore régulièrement avec des compositeurs tels que Marc MELLITS, Thierry ESCAICH, Kaija SAARIAHO, Alexandros MARKEAS, T.Adès, G.KURTAG, F.KRAWCZYCK, P.HERSANT, J.ROHRER, A.CASSAR, H.DUTILLEUX, E.DAUBRESSE, G. GRISEY, V. PAULET, O. PENNARD, R. DUBUGNON, V. WIMART, J. HARVEY, Nicolas BACRI… En 2011 il crée 12 compositions de différents compositeurs en hommage à Henri Dutilleux, objet d’un disque paru début 2013.
Cherchant toujours à enrichir son rapport à l’art et aimant confronter sa réflexion artistique avec des artistes d’autres disciplines il suscite différentes aventures. Avec la danseuse et chorégraphe Emmanuelle Huynh, il joue régulièrement le duo "Mua" représenté dans le monde entier. Avec Serge Bulot, multi-instrumentiste, il crée en 2007 "Le musicien et son double" faisant rencontrer le violoncelle et les différentes musiques du monde. Il s’associe également avec le magicien Abdul ALAFREZ pour un spectacle intitulé "Duodescordes" ou encore avec le vidéaste François PAIN à travers notamment la création en mai 2011 d’une vidéo sur "Cello conterpoint" de Steve Reich. Il retrouve et prolonge au sein du quatuor Debussy ce rapport entre concerts classiques et rencontres Fabrice BIHAN

Passionné par la question de la transmission de la musique auprès d’un public le plus large possible, il crée en 2006 "Musique en Roue Libre" qui devient en 2010 "Les Inouïes" : chaque été, dix jours d’effervescence musicale en Pas-de-Calais, à Arras, où sont invités à se perfectionner de prestigieux musiciens, un compositeur en résidence, de jeunes musiciens ou amateurs.

Concernant ses études musicales, après avoir terminé ses études au conservatoire d’Arras dans la classe de Pierre Champagne puis au CNR d’Aubervilliers auprès de Florian LAURIDON, Fabrice BIHAN entre premier nommé au CNSMD de Lyon dans la classe de Jean DEPLACE où il obtiendra son diplôme avec les félicitations du jury. Il obtient également au CNSMD de Lyon un diplôme en sonate avec piano avant de se perfectionner auprès de Xavier GAGNEPAIN à Boulogne-Billancourt, Stephan FORK à Berlin et de recevoir les conseils de YO-YO MA, Jérôme PERNOO, Luis CLARET et Anner BYLSMA.

Très jeune, Fabrice BIHAN est remarqué comme un artiste complet qui ne cesse d’évoluer dans sa démarche. « Son ample sonorité, son sentiment et sa réflexion nous montrent un artiste de grande race » (La lettre du musicien, 2002).

COGE - 34 ans de musique

Nés de l’idée ambitieuse de rapprocher le monde étudiant et celui de la musique classique, les Chœurs et Orchestres des Grandes Ecoles (COGE) ont vu le jour il y a maintenant 33 ans. C’est en effet en 1982 qu’un projet d’union des chorales de l’école HEC et de l’école Polytechnique prend forme. Un orchestre se constitue rapidement aux côtés de cet ensemble vocal. Le développement de l’association connaîtra dès lors un succès non démenti, attesté dès l’année suivante par un concert à la Salle Pleyel, prélude à une longue série de productions prestigieuses. Véritable petite entreprise artistique et musicale, le COGE rassemble chaque année plus de 350 étudiants issus des établissements de l’enseignement supérieur d’Ile-de-France, ainsi que des jeunes actifs. Cet afflux de jeunes talents sans cesse renouvelé constitue un vivier d’énergies, assurant la pérennité de l’association.

Animés par une passion commune, la pratique de la musique d’ensemble, les « cogistes » s’efforcent d’allier harmonieusement études/travail et musique. Ainsi, le COGE rassemble aussi bien des débutants que des étudiants ayant suivi, en parallèle de leur parcours scolaire, un cursus musical de haut niveau. La convivialité unique régnant au sein de chacun des ensembles du COGE permet la constitution de groupes musicaux animés d’une volonté et d’une énergie musicale toutes particulières, et ce notamment grâce au travail réalisé par nos chefs d’orchestre et de chœur, tous professionnels et désireux de faire progresser l’association. Depuis 33 ans, le COGE interprète des programmes variés, du baroque à la musique contemporaine, dans un souci de découverte et d’ouverture.

Le COGE propose chaque saison six séries de deux à trois concerts sur la place musicale parisienne : les salles Cortot et Pleyel, la cathédrale Notre-Dame de Paris, les églises de la Madeleine, Notre- Dame des Champs, les universités Descartes et Dauphine… Lors de ses tournées, le COGE a également donné de nombreux concerts en province ou à l’étranger (Belfort, Reims, Bruxelles, Genève, Berlin, Florence, Bruges, etc.) grâce à des échanges avec d’autres formations étudiantes. L’association des Chœurs et Orchestres des Grandes Ecoles est constituée de trois chœurs, ayant chacun leurs exigences, leur caractère, leur ambiance, leurs traditions : le chœur symphonique, constitué de 120 choristes. Il présente, avec l’orchestre symphonique, deux programmes par saison, composés d’œuvres majeures du répertoire. Il accueille tout étudiant ou jeune actif désireux d’intégrer une chorale, même débutant. Le chœur symphonique constitue la formation la plus ancienne du COGE ; le chœur philarmonique, constitué de 50 choristes. Il propose, avec l’orchestre philarmonique, trois programmes par saison, composés d’œuvres délicates ou peu proposées par des formations amateurs. Il s’adresse à ceux ayant déjà eu une pratique chorale ; l’ensemble vocal, constitué de 20 choristes. Il interprète trois programmes par an, composés d’œuvres exigeantes du répertoire. Ce chœur recrute sur audition. Ces trois chœurs ont choisi d’organiser un stage d’été d’une semaine, afin de proposer, à leurs membres, des formations chorales en effectifs plus resserrés : un chœur de 34 personnes, et des ensembles vocaux de 4 à 8 personnes.

Programme de la saison d'été

A définir